7 façons de rater son investissement immobilier

7 comments on "7 façons de rater son investissement immobilier"

Vous avez décidé de faire un placement immobilier pour faire fructifier votre argent ? Connaissez-vous les mauvais choix qui vous conduiront à coup sur à l’échec.

Les erreurs à éviter pour réussir son investissement immobilier

  1. Cesser d’apprendre sur l’investissement immobilier
    Ne croyez pas tout savoir et n’attendez pas non plus de tout savoir. Restez informé et informez-vous avant d’investir dans la pierre. Lisez des livres et des blogs sur le sujet.
  2. Ne pas avoir de stratégie d’investissement
    Prenez soin d’établir correctement l’objectif de votre placement. Ne pas savoir ce que vous voulez obtenir à terme peut vous faire perdre patience sur l’intérêt de votre argent placé.
  3. Achetez avec vos émotions
    N’investissez pas sur un coup de coeur. L’investissement immobilier est un placement réfléchi et méthodique. Autrement dit, utilisez votre tête plutôt que vos sentiments.
  4. Ecoutez que les experts !
    Ne buvez pas les paroles de prétendus experts comme pour des vérités absolues. Vouloir imiter les bons coups des autres n’est pas forcément la bonne méthode. S’ils ont réussi un bon rendement sur un placement immobilier alors cela reste leurs réussites. Vous devez analyser le marché où vous souhaitez investir et échangez avec des investisseurs immobiliers qui investissent au même endroit. Ne restez pas seul pour investir. Participez à des forums d’investisseurs immobiliers qui vous éduqueront sur les pièges et les bons trucs à savoir.
  5. Dépensez l’argent que vous avez besoin
    Bien que cela paraisse évident, c’est une erreur assez commune. Investir dans la pierre demande beaucoup d’argent et vous devez être sûr que vous n’aurez pas besoin de votre argent dans l’urgence car la pierre ne permet pas de libérer des liquidités rapidement.
  6. Etre trop fantaisiste ou trop exigeant
    L’investissement parfait n’existe pas. Il aura toujours un de vos critères de sélection d’un bien immobilier qui fera défaut. Essayez donc de classer par ordre de priorité les éléments qui déterminent pour vous l’investissement idéal. Toutefois, n’intégrez pas de critères trop farfelu ou trop rare sur le marché. Soyez réaliste et pas idéaliste.
  7. Attendre sans fin
    Ne pas agir est le meilleur moyen de ne pas réussir dans l’immobilier. Sortez de l’immobilisme. Le « zéro risque » ne rapporte pas. Dans aucun investissement d’ailleurs et encore plus dans l’immobilier. Sans action, pas de résultat. Il n’existe pas de « bon moment » pour faire un « bon placement ».

Conclusion

Pour connaître le succès avec l’immobilier : apprenez, trouvez et achetez !

7 commentaires on "7 façons de rater son investissement immobilier"


  1. Un investissement immobilier est un acte important, il ne faut pas le prendre à la légère. Il peut vous endetter pendant de nombreuses années. Il faut être avisé mais effectivement, il ne faut pas être dans l’attente… il faut bouger, chercher, fouiner…

    Répondre

  2. Le point 2 est l’un des aspects les plus importants. Il faut bien définir ses objectifs et donc définir une stratégie d’investissement. Autrement dit « Qu’est-ce que j’attends de l’immobilier? ». Et le point 7 « Attendre sans fin »… on a tous entendu dans notre entourage: « Oh mais l’immobilier va baisser, la conjoncture est mauvaise ». Tu l’as très bien résumé: « sans action, pas de résultat ». Donc, je vais poser LA question: Qu’attendez vous pour commencer à investir?

    Merci Fabrice pour cet article très intéressant!

    Damien

    Répondre

  3. Bonjour et merci à vous 2,

    Je connais le cas extrême d’un acheteur qui décidé d’acheter début décembre pour profiter du PTZ+ 2012 avant la fin de l’année.
    Ce n’est pas parce qu’une aide existe qu’il faut à tout prix foncer sur un prêt et ne pas évaluer le marché et la rentabilité de l’acquisition.
    Bon c’est pour un logement et pas un investissement locatif mais je trouve tout de même que le marché est ralenti et que la négociation est vraiment d’actualité.

    A bientôt,
    Fabrice

    Répondre

    1. Beaucoup pensent à acheter leur résidence principale dans un premier, et investir dans un second temps. Acheter une RP n’est pas un investissement! Mais c’est tout de même une bonne approche. Ceci dit, ne serait il pas plus judicieux d’investir d’abord, et utiliser le fruit de ces investissements pour financer une partie de sa RP? Ce sujet fait débat 🙂

      Répondre

  4. Depuis que j’ai connu des transformations de vie …j’ai décidé de suivre l’objectif que j’avais déjà suivi quelques années précédentes: le viager .
    Si je dispose d’une somme que je veux faire fructifier, la banque ne donne plus rien surtout que la fiscalité prend une part royale sans courir aucun risque (vous oui!), je préfère le viager.

    Au choix: lors de sa récupération, pour le louer sinon le revendre, donc super emplacement, pas trop grand (de toutes façons là mes finances me limitent). J’ai à peu prés l’argent prévu pour l’achat plus frais et rentes sur 15 ou 20 ans (selon l’âge du vendeur). Mon idée: n’acheter que si, en additionnant tout cela je n’atteins pas l’estimation faite de ce bien en libre. Toute année gagnée sur 15 ou 20 ans sera donc un bénéfice. Surtout, qu’avec ces années en plus, il est peu probable que le bien immobilier ait perdu de sa valeur.

    Actuellement, beaucoup de seniors, selon les coups du sort, veulent rester habiter chez eux mais ils n’en ont plus les moyens, il y a donc du choix… bien vérifier les charges du bien.

    Vous rendez service et votre argent est plus en sécurité qu’en banque où il ne rapporte rien et puis cela vous obligera à être sage… en attendant de récupérer le bien et d’en profiter vous même arrivé à la retraite.
    Autre possibilité: choisir votre futur logement quand vous serez à la retraite et désirerez avoir du soleil. Bonne chance.

    Répondre

    1. Bonjour Françoise,

      Merci pour ce partage sur votre projet d’investissement viager qui semble mûrement réfléchi dans sa mise en oeuvre et son objectif final.

      Cordialement,

      Fabrice

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *