Le viager libre

8 comments on "Le viager libre"

Le viager libre est une sorte de quête du Graal. Les personnes qui découvrent l’achat viager privilégient cette forme d’acquisition immobilière au détriment du viager occupé. Relativement rare sur le marché du viager immobilier, le viager libre offre de multiples avantages pour l’acquéreur et pour le vendeur.

Le viager libre

Synthèse du viager libre pour l’acheteur et le vendeur :

  Acheteur Vendeur
Dénomination Débirentier Crédirentier
Avantages
  • Possibilité d’habiter ou de louer le bien acquis en viager libre
  • Sentiment moindre de perte financière si le viager perdure longtemps
  • Pas besoin d’emprunter auprès d’une banque
  • Accession à la propriété selon ses moyens financiers
  • Génère un revenu complémentaire à vie moins taxé que des revenus locatifs
  • Libération du paiement des charges et des taxes du bien vendu
  • Rente revalorisée annuellement du bien
  • Possibilité d’aider ses enfants grâce à la donation sur le bouquet reçu
  • Délai de vente rapide car très recherché par les investisseurs en viager
  • Libération éventuelle de la gestion locative antérieure du bien
  • Sortie du bien du patrimoine fiscal du vendeur
Inconvénients
  • Pas d’abattement pour occupation
  • Rareté des viagers libres sur le marché immobilier
  • Epargne nécessaire pour le bouquet et les frais de vente
  • L’aléa du viager doit être conservé en cas de mise en location (bénéfices locatifs inférieurs à la charge de la rente)
  • Solidarité des héritiers sur les arrérages en cas de décès du débirentier
  • Toutes les charges et les impôts sont à la charge du nouveau propriétaire
  • Etre en bonne santé physique et mentale
  • Perte du bien immobilier pour les héritiers éventuels
Fiscalité Pas d’avantages fiscaux particuliers (pas de déduction des rentes versées sur la déclaration de revenus).
 
Les frais de notaire du viager sont à la charge de l’acquéreur.
Non-imposition du bouquet perçu.
 
Imposition de la plus-value immobilière si le bien vendu n’est pas la résidence principale du vendeur.

    Au jour du 1er versement de la rente, la fraction imposable de la rente est fixée à vie à :

  • 70 % de la rente si le vendeur le plus âgé avait moins de 50 ans
  • 50 % de la rente si le vendeur le plus âgé avait entre 50 à 59 ans
  • 40 % de la rente si le vendeur le plus âgé avait entre 60 à 69 ans
  • 30 % de la rente si le vendeur le plus âgé avait plus de 69 ans
Imposition La taxe foncière est à la charge de l’acquéreur et la taxe d’habitation à la charge de l’occupant (ou de l’acheteur s’il habite le bien). Plus aucune charge pour le vendeur.
Charges Les gros travaux (murs, toitures, clôture) et les frais de la copropriété sont à la charge du propriétaire. Les réparations d’entretien et les « charges locatives » sont à la charge de l’occupant (ou de l’acquéreur s’il habite le bien).  

8 commentaires on "Le viager libre"


  1. Je ne vois pas l’intérêt de vendre en viager libre, autant vendre carrément son bien et récupérer la somme convenue, un viager occupé, est intéressant pour des jeunes (35-45 ans) qui ne souhaitent pas habiter ce bien dans l’immédiat, mais pour leur retraite, ils ont de grandes chances de récupérer ce bien dans les 15 ans, si ce viager est fait à terme, moi, je trouve qu’il en a marre de dire que l’espérance de vie augmente, car, certes, cela n’est pas tout le monde qui décède entre 60 et 70 ans, mais il y a de plus de gens qui meurent de cancers, crises cardiaques, j’en ai ma part.

    Répondre

    1. Bonjour,

      La vente en viager libre est surtout utile pour la vente de biens qui ne sont pas la résidence principale du vendeur comme une résidence secondaire ou d’anciens investissements locatifs.

      Enfin, pour l’espérance de vie, elle n’est qu’une moyenne donc autant de décès en dessous qu’au dessus de cet âge statistique.

      Cordialement,
      Fabrice

      Répondre

  2. Bonjour,
    Le viager libre permet de passer d’un bien donné en location avec les inconvénients que cela implique ( risques d’impayés, encaissement des loyers, répartition des charges, impositions, travaux, etc…) à une rente viagère, excluant tout ce qui précède et bénéficiant d’abattements fiscaux selon l’âge.
    J-A. DAUBRY

    Répondre

  3. Bonjour. Il est vrai qu’il est mieux d’acheter en viager libre qu’en viager occupé ! Dommage que ce genre d’offres soit rare, ça aurait été d’une grande aide pour les primo-accédants.

    Répondre

    1. Bonjour,

      Il est vrai que pour des primo-accédants c’est une opportunité formidable. Cela permet d’acquérir sans avoir recours au banquier, et contrairement au VIAGER occupé, l’acquéreur peut s’y installer et habiter immédiatement.

      Répondre

  4. Bonsoir
    Je présume que les frais de notaire sur un viager libre sont calculés sur le prix de la valeur vénale et non pas sur celle du bouquet? Et pourcentage de combien dans ce cas ? Merci
    Cdt

    Répondre

  5. Est-il possible, en cas de divorce, d’acheter la « partie » de son ex-mari en viager ??? A quel frais (notaire, taxe…) doit-on s’attendre ?
    Merci à vous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *