La retraite, vous y croyez ?

9 comments on "La retraite, vous y croyez ?"

Régulièrement, les médias se font l’écho du problème de financement des retraites présentes et futures. Actuellement, les politiques s’arrachent leurs derniers cheveux pour régler le problème du financement de votre retraite. Comptez-vous que sur eux pour votre retraite ?

A chaque fois, que je discute du sujet de la retraite avec des personnes de la même génération que moi (enfants de baby-boomers), c’est toujours la même conclusion :
« De toute façon, on n’aura pas de pension de retraite ! »
Cette phrase démontre un sentiment d’impuissance et de résignation. Alors que faire ?

Les solutions pour votre retraite

Pour préparer votre retraite, il vous faut capitaliser sur un support financier ou un support immobilier.
Ainsi, vous pouvez placer de l’argent régulièrement sur des produits financiers comme :

  • un Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP) qui vous permettra de recevoir une rente viagère au moment de votre départ en retraite. Vos versements de capitalisation sont déductibles de votre revenu.
  • une Assurance-vie spéciale retraite qui vous demande un versement d’un capital minimum. A partir de votre retraite, vous pourrez toucher une rente viagère ou puiser par retraits plafonnés dans votre capital.
  • un Plan d’Epargne en Actions (PEA) qui comme son nom l’indique investi votre argent en bourse pour en tirer des revenus exonérés d’impôts après 5 ans.

L’inconvénient majeur des placements financiers est la pérennité du capital placé. En effet, ces produits financiers pour la retraite utilisent soit le système bancaire, fragile depuis la crise de 2008, soit le marché boursier, imprévisible par nature.

Pour plus de sécurité, vous pouvez investir dans la pierre pour vous constituer un patrimoine immobilier que vous pourrez exploiter ou liquider au moment de la retraite.
Il existe différents façons d’investir dans l’immobilier pour assurer votre retraite :

  • L’investissement locatif permet d’acheter un bien immobilier en faisant rembourser le crédit immobilier par le locataire qui loue l’appartement.
  • L’investissement dans la location saisonnière d’un appartement que vous louez à la semaine.
  • L’investissement en nue-propriété (démembrement de propriété) qui permet d’acquérir un appartement qu’un bailleur louera pendant 15-20 ans et qu’il vous rendra rénové à l’issue de cette période.
  • et enfin le viager que vous commencez à connaître un peu plus en suivant régulièrement ce blog.

Et vous, comment préparez-vous votre future retraite ?

9 commentaires on "La retraite, vous y croyez ?"


  1. Bonjour Fabrice,

    Il est vrai que l’immobilier est probablement le moyen le plus accessible pour investir et ainsi préparer sa retraite, c’est la voie que je privilégie. Il présente aussi un rapport entre le risque et le rendement qui est vraiment très intéressant. En ce qui concerne la bourse c’est effectivement plus aléatoire que l’immobilier, mais pour celui qui s’y intéresse réellement il est très certainement possible d’en tirer des revenus stables avec un risque maîtrisé.

    A bientôt
    Damien

    Répondre

  2. Bonjour Fabrice,
    Investir dans l’achat de viagers occupés pour préparer sa retraite est une très bonne solution car c’est un investissement dans l’immobilier sans les tracas de la location et l’imposition des loyers. J’ai édité un « Guide de l’investisseur en viager occupé » à ce sujet qui est visible sur mon site.
    Bien à vous

    Répondre

  3. Bonjour Fabrice,

    Moi non plus je ne compte pas sur l’aide de l’Etat pour la retraite. D’ici 30 ans, et au vu de la conjoncture actuelle, qui sait ce qui arrivera ?
    Je préfère prendre les devants et épargner un maximum aujourd’hui, puis investir l’argent dégagé. J’explique mes techniques pour épargner dans mon blog : http://www.famille-econome.com
    Reste à trouver les investissements, qui comprendront sûrement une partie dans la pierre.
    Je découvre le viager avec ton blog, cela pourrait être une possibilité dans quelques années.

    Aurore

    Répondre

    1. Bonjour Aurore,

      Merci pour ton premier commentaire ici 🙂
      Je découvres ton blog également et il a l’air intéressant pour apprendre à économiser avant d’investir.

      N’hésites pas à revenir,
      A bientôt,

      Fabrice

      Répondre

      1. Merci Fabrice 🙂
        C’est exactement mon objectif, économiser un maximum (tout en gardant des petits plaisirs tout de même), avant de pouvoir investir je pense en locatif dans quelques années dans une région moins chère. Et pourquoi pas en viager, je ne l’avais pas encore envisagé.

        Je reviendrai avec plaisir sur ton blog.

        A bientôt,

        Aurore

        Répondre

  4. Il est nécessaire de préciser, en complément de tout ce qui a été dit dans l’article, qu’il y a 2 types de viager: libre et occupé. Et le choix se fera selon les besoins des personnes à la retraite.

    Répondre

  5. Bonjour Fabrice,

    Vous avez tout à fait raison, moi aussi, je pense que je n’aurai pas de pension retraite ! J’ai 27 ans et je pense cela depuis déjà plusieurs années, mais la différence c’est qu’aujourd’hui, je suis actif et tente de combler ce manque ! J’investis dans différents domaines, ce que j’explique dans mon blog, principalement dans l’immobilier et par l’intermédiaire du PEA. Je fais également attention à mes dépenses pour économiser le plus possible, moins de superflus.

    A bientôt,
    Olivier G.

    Répondre

  6. Je pense que peu de retraités pourront se contenter de leur maigre retraite pour vivre décemment dans les mois ou années à venir. Le coût de la vie est de plus en plus élevé et les seniors n’ont pas d’autres choix possible que de continuer à travailler jusqu’à la fin de leur vie.

    Les placements c’est bien mais les gains sont dérisoires.

    Enfin je pense réellement que vendre sa maison en viager est une très bonne solution notamment pour les retraités qui n’ont pas d’enfants.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *