Vacances ou retraite, vous ne devez pas choisir

La plage, les cocotiers, le soleil, c’est le nirvana des vacances réussies. Imaginez la chaleur du sable chaud sous vos pieds que vous allez rafraîchir dans l’eau turquoise de la mer. Vous avez la vision, ce sont vos vacances bien méritées, n’est-ce pas ?

Vacances ou retraite ?

Comment préparez-vous vos vacances ?

Pour réussir vos vacances, vous passez du temps pour les organiser.
Vous planifiez le lieu, les dates, les déplacements, l’hébergement et bien évidemment le budget.
Vous comparez les prix, les prestations et les activités. Vous vous renseignez, demandez des conseils autour de vous, sur les réseaux sociaux ou sur les forums.

Vous ne voulez pas rater vos vacances.
Donc, plus vous les préparez, plus elles seront réussies.
Et, plus vous les anticipez tôt, plus vous avez hâte d’y être.

Et pour çà, vous épargnez certainement chaque mois pour vos prochaines vacances.
En virant de l’argent sur un livret quelconque, vous constituez un capital pour profiter pleinement et sans souci de vos vacances.
Et comme vous êtes prévoyant, vous mettez un peu plus de côté que d’ordinaire. Vous savez bien que vous dépenserez plus que prévu, avec des extras, pour faire plaisir à vous et à votre famille. Après tout, les vacances, c’est fait pour cela : des moments de repos et des petits plaisirs.

La retraite, c’est comme les vacances, çà se prépare bien avant

Pourquoi ne pas faire pareil pour votre retraite ?

Car en y regardant de plus près :

  • Vous avez travaillé toute l’année pour avoir droit à vos congés payés.
  • Vous travaillez toute votre vie pour avoir droit à votre retraite.

Oui, la retraite, c’est les vacances de la vie active.

Vous ne voudriez pas rater votre retraite, n’est-ce pas ?

Alors oui, la retraite, c’est loin et c’est moins sympa à préparer que les prochaines vacances.
Et pourtant, on le sait tous.
Notre future pension de retraite ne sera pas à la hauteur de notre dernier salaire (jusqu’à -50 % pour les cadres).
Donc, tout le monde le sait et très peu d’actifs préparent leurs retraites…

Enfin, peut-être que vous économisez un peu d’argent pour votre retraite.
Vous épargnez sur un quelconque plan d’épargne-retraite.
Mais est-ce que vous croyez réellement que votre PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire) ou assurance-vie vont vous offrir une retraite correcte ?
D’ailleurs, il suffit d’appeler le gestionnaire de votre contrat et de lui demander quel sera le montant reversé sous forme de rente viagère au moment de votre retraite ?
50, 100, 200 € par mois ?
Vous n’y croyez pas ? Et, pourtant, c’est la réalité.

Alors que faire ? Quelle alternative ?

Désolé, mais vous connaissez déjà la réponse.
Oui, vous l’avez déjà entendu quelque part.
“Investissez dans l’immobilier” qu’ils disaient

Et oui, vous le saviez déjà.
Vous savez, vous devez faire de l’investissement locatif.
C’est facile et çà peut rapporter gros.
Vous allez voir votre banque, vous empruntez et faites rembourser la mensualité du prêt par le gentil locataire que vous aurez trouvé.
C’est simple, non ?

Pourquoi vous ne le faites pas ?

Vous avez sûrement de bonnes raisons comme :

  • Vous avez peut-être peur : peur des impayés, peur de votre banquier, peur de vous tromper, peur des dégradations
  • Vous n’avez peut-être pas le temps : pas le temps de gérer les tracas de votre locataire, pas le temps de le sélectionner, pas le temps de déclarer vos revenus locatifs, pas le temps de gérer les entrées-sorties
  • Vous n’avez peut-être pas l’âme d’un bailleur : la gestion immobilière ne vous intéresse pas et vous n’avez pas envie de payer encore en plus pour la délégation de ce suivi locatif.

Bref, vous avez toutes vos raisons de ne pas faire ce que les autres vous disent de faire.
Vous avez peur et vous n’avez pas le temps pour gérer tout çà.

Idéalement, pour préparer votre retraite, vous aimeriez un placement sans risque, sans rien faire et qui rapporte beaucoup.
Là, encore, vous le savez.
La rentabilité est dans le risque pris.
Et comme vous avez peur du risque à prendre, vous restez immobile !

Pourtant, cela ne vous empêche pas de préparer vos vacances malgré le risque de grève des transports, de publicité mensongère ou encore de mauvais temps…

Qui ne fait rien, ne craint rien.
Qui ose, réussit.

Alors, si pour vous, la perspective de gestion d’un locataire n’est pas votre passion, alors peut-être que le placement viager est pour vous.

Le viager, la solution retraite ?

Vous ne connaissez peut-être pas encore l’investissement viager.

Il s’agit d’acquérir un bien immobilier à une personne âgée qui veut rester dans son logement plutôt qu’une maison de retraite. Vous récupérez la pleine jouissance de la maison ou de l’appartement au décès du vendeur.

Pour acheter ce bien, vous n’avez pas besoin de payer immédiatement la totalité du bien.
Pas besoin d’aller négocier un prêt à la banque.
Vous payez directement le vendeur sous la forme d’un apport (appelé bouquet) et d’une mensualité de quelques euros.
L’achat est lissé dans le temps.

Non seulement, le vendeur vous fait crédit, mais, en plus, vous bénéficiez d’une réduction sur la valeur du bien pour compenser l’occupation du bien par le vendeur.
Cet abattement est calculé selon l’espérance de vie du vendeur.
Ainsi, si l’espérance de vie estimée au départ se révèle juste, vous achetez un bien avec 20, 30 ou 40 % de réduction sur la valeur réelle du bien.

Malgré le risque potentiel d’une longévité du vendeur, le viager reste le moyen le plus accessible d’investir dans l’immobilier physique sans avoir à gérer de locataire et sans avoir à convaincre votre banquier.

En versant chaque mois, la rente, vous remplissez votre tirelire immobilière.
Lorsque le bien se libère, vous avez le choix d’y habiter, de le louer, de le revendre de façon classique ou de le revendre en viager (et d’encaisser à votre tour des rentes à vie).

Avouez, qu’en versant seulement quelques euros par mois, la préparation de votre retraite avec un bien immobilier se révèle bien plus concrète qu’un placement bancaire.

Cliquez ici pour savoir comment investir dans un viager et préparer votre avenir

2 Commentaires

  • Excellent article, est-ce que je peux le mettre sur ma page facebook pro ? bien à vous

    • Pas de problème M. Charrier faîtes comme chez vous 😉

Laissez votre commentaire